avril 2024

CinéMontagne - Angkar va vous recevoir

sam20avr19:00sam20:00CinéMontagne - Angkar va vous recevoir19:00 - 20:00(GMT+04:00) Age11 - 14 ans,15 - 18 ans,8 - 10 ans,Adultes,SeniorTarifParticipation librePublictout public

Réservation

Participation libre

Combien de tickets ? -1 +

Total 0.00€

43 tickets restant

Détails

Projection de “Angkar va vous recevoir” (52 min) en présence de son réalisateur, Christophe Hamon, et sa co-réalisatrice, Marie Hamon et d’un rescapé du régime des Khmers rouges.

Ce film documentaire retrace l’histoire singulière et dramatique de Thell, 28 ans, embarquée avec ses proches dans un génocide qui coûtera la vie à près de 1,7 millions de personnes, entre 1975 et 1979, au Cambodge.

Angkar va vous recevoir : c’est à dire ? Cette phrase, des millions de cambodgiens l’ont entendue ou prononcée, entre 1975 et 1979. Lors de l’accession au pouvoir des khmers rouges, le 17 avril 1975, Phnom Penh se vide en 48h. Le déplacement des populations est sans cesse justifié par ces paroles mystérieuses, inlassablement répétées : “Angkar va vous recevoir”.
L’Angkar… Ce nouveau régime cherche à construire une société égalitaire par la force et le travail, en éliminant les intellectuels et les classes dominantes. L’Angkar symbolise la structuration d’un nouvel Etat dominée par une idéologie unique, celle du Parti communiste du Kampuchéa (Angkar padevat).

Le 17 avril 1975, les Khmers rouges entrent dans Phnom Penh, capitale du Cambodge. Ils vident la ville en 48h et transforment le pays en camp de travail forcé. Notre film documentaire débute précisément à cette date. De même que pour l’ensemble de la population, Thell et ses proches sont “invités” à ne s’équiper “que pour trois jours”.
Très vite, ils réalisent l’ampleur du projet politique qui s’installe, sous leurs yeux impuissants. Non, ils ne partent pas “pour trois jours”… Mais pour combien de temps ? Pour où ? Et pour quoi faire ? Pour justifier
l’injustifiable, les Khmers rouges répètent inlassablement, encore et encore : “Avancez tout droit, Angkar va vous recevoir”. C’est donc route après route, village après village, que se forge cet objectif unique pour Thell et ses proches : survivre face à l’horreur.
A travers le vécu et la dignité d’une famille, ce film documentaire évoque quatre années de famines, de maladies, de travaux forcés, où un peuple, coupé du reste du monde, s’est retourné contre lui-même.

Voir plus

Titre

Aller en haut